Marielle ICARD réflexes archaïques

Marielle ICARD

Praticienne en réflexes archaïques

– Un entretien initial et un dépistage des réflexes archaïques actifs dans la problématique du patient sont réalisés sur 2 séances rapprochées. Ce premier temps de rencontre nous permet d’établir un projet et un calendrier d’interventions.

Des activités à faire à la maison vous sont données (mouvements rythmiques, petits jeux moteurs, massages). Ces activités ne prennent que quelques minutes par jour.

Une ou plusieurs séances de suivi, espacées de 4 à 5 semaines qui permet(tent) de vérifier la progression et d’adapter la proposition d’exercices. L’accompagnement en Intégration des réflexes archaïques s’arrête quand les objectifs sont atteints (souvent 2 à 6 séances) ou que d’autres besoins thérapeutiques se font sentir.

Marielle ICARD est vigilante à allier la pratique de l’Intégration des réflexes archaïques à son regard de professionnelle et à proposer des mouvements rythmiques et activités qui font sens pour le patient au quotidien. Elle n’hésite pas à orienter le patient et sa famille vers des professionnels médicaux ou paramédicaux si cela semble nécessaire

Mes outils préférés sont ma bienveillance et mon sourire (qui se jouent du masque sanitaire). Ils sont l’assurance pour moi d’instaurer un climat de bien-être durant les séances.

Entretien initial et dépistage des réflexes (2h) : 2 X 60€
Séances de suivi (1h) : 60€

L’Intégration des réflexes archaïques est une approche d’accompagnement complémentaire.
Elle ne permet en aucun cas d’établir un diagnostic médical et ne dispense pas d’un traitement médical et paramédical.

Moyens de paiement acceptés : chèque et espèces

Je suis une professionnelle qui ne peut pas accepter la carte vitale.
De ce fait, les consultations ne sont pas remboursées par la Sécurité Sociale (Mais certaines mutuelles remboursent).

Une question, un renseignement ?

L’intégration des réflexes archaïques : une pratique complémentaire

Les réflexes archaïques, ou réflexes primitifs, sont des mouvements essentiels à la vie. Mouvements automatiques et involontaires réalisés à la suite d’une stimulation, ils participent à la maturation du système nerveux, l’intégration sensorielle, le développement du tonus et de la motricité, la vie émotionnelle de tout individu.  

Pour que le développement se déroule correctement, chaque réflexe émerge, s’active puis s’intègre, c’est-à-dire s’estompe pour laisser place à d’autres réflexes archaïques puis aux réflexes posturaux qui perdurent toute la vie. Apparaissant pendant la grossesse, ils évoluent pendant la première année, pour certains jusqu’à 3 ans. C’est grâce à la répétition spontanée de séquences de mouvements réflexes, à une période sensible, que les réflexes s’intègrent, permettant à l’enfant de passer d’une motricité involontaire à une motricité volontaire, de développer sa disponibilité aux apprentissages et sa sécurité intérieure.

Il arrive parfois que ce processus d’intégration soit perturbé ou interrompu, pour des raisons variées. L’organisme met alors en place une série de compensations. Il n’est pas rare de constater que nombre d’enfants ou d’adultes présentant des difficultés d’apprentissage ou de comportement ont des réflexes actifs, peu ou mal intégrés.

Concrètement, que peut-on faire ?

De nombreuses études montrent l’intérêt d’étudier l’intégration des réflexes primitifs.

Après un dépistage des réflexes actifs parasitant l’activité du sujet, cette approche propose, de faciliter l’intégration des réflexes archaïques pour améliorer son quotidien moteur, affectif et comportemental et libérer ainsi tout son potentiel.

Elle intervient au travers de mouvements rythmiques, d’exercices gymniques ludiques et jeux moteurs, de massages à réaliser à la maison, complétés de certaines manipulations réalisées uniquement en séance avec le praticien. Cette pratique s’appuie sur la plasticité cérébrale.

L’intérêt de cette démarche porte sur l’intention et l’implication directe du patient dans les choix de mouvements à effectuer à la maison.

L’intégration des réflexes archaïques est une pratique d’accompagnement. Elle ne remplace pas les approches paramédicales mais peut y être associée. Elle est accessible aux adultes comme aux enfants.

Quand consulter en intégration des réflexes archaïques ?

Devant des désordres sensoriels et moteurs : hypo ou hypersensibilité, énurésie, hypotonie, marche sur pointes de pied, maladresse motrice et gestuelle, crispation de la main lors de l’écriture, difficultés de coordination des mouvements, difficulté d’équilibre…

En cas de troubles de la sphère émotionnelle : anxiété, agressivité, tendance à l’isolement, timidité, manque de confiance en soi, difficultés de séparation…

En cas de désordres cognitifs : troubles du sommeil, difficultés d’attention et de concentration, difficultés de mémorisation, latéralité mal intégrée, difficultés à s’orienter dans l’espace…

N’hésitez pas à prendre contact pour obtenir de plus amples informations et savoir si cette approche est faite pour vous.

Besoin d'un autre professionnel ?

Retrouvez-nous sur :