A quoi sert l’accompagnement ou le coaching parental?

Le quotidien en famille n’est pas toujours de tout repos. Gérer les colères, les disputes entre frère et sœur, les devoirs….relève souvent d’un défi pour les parents. Votre enfant met vos nerfs à rude épreuve et il vous arrive de ressentir de la fatigue, voire de l’épuisement. Vous vous sentez dépassé par les évènements et démuni.

Face à cette situation, vous ne savez pas à qui vous adresser? Et si vous faisiez appel à un coach parental, appelé aussi accompagnant parental ? Cette nouvelle méthode d’accompagnement est née aux Etats-Unis et est arrivée en France il y a seulement quelques années. Il séduit de plus en plus de parents qui souhaitent être aidés et trouver une solution.

Mais en quoi consiste réellement un accompagnement parental ?

1. Un accompagnement personnalisé.

Comme chaque famille est unique, chaque accompagnement est unique lui aussi!

Le coach parental accompagne les parents afin de les aider à re-trouver un équilibre familial, de meilleures relations avec son (ses) enfant(s). L’objectif est d’aider la famille à trouver ses propres solutions, celles qui correspondent le mieux au fonctionnement familial et à la personnalité de chacun des membres. Le coach ne donne pas de conseils clé en main. Son rôle est de faire émerger les ressources et compétences de chaque membre de la famille pour traiter le problème repéré.

Bien souvent, les parents se posent beaucoup de questions telles que « suis-je un bon père/ une bonne mère ? Qu’ai-je fait pour que mon enfant ait un tel comportement ? Qu’est ce que j’aurais pu faire de mieux ? ». Ils peuvent également être dans le « si j’avais su ». Le coach soutient les parents, les aide à relativiser et à déculpabiliser. L’idée est de les aider à « faire un pas de côté » ou à prendre « un peu de hauteur » pour voir les choses différemment car en règle générale, ils sont « le nez dans le guidon ».

Venir déposer ses difficultés en tant que parent reste une démarche difficile car l’idée qu’être parent relève de l’innée, de quelque chose de naturel, est encore prégnante dans notre société. L’accompagnement est donc basé sur une écoute attentive et active ainsi que sur l’absence de jugement.

2. A qui s’adresse l’accompagnement parental ?

Le coaching parental s’adresse à toutes les familles, quelque soient l’âge de l’enfant (0 à 18 ans) et la situation familiale.

Les difficultés pouvant être traitées en coaching parental sont nombreuses. En voici quelques-unes mais cette liste est loin d’être exhaustive :

  • Le parent en a assez de crier pour se faire entendre
  • L’enfant ne respecte pas le cadre et les limites posés
  • L’enfant est systématiquement en opposition avec le(s) parent(s)
  • Les devoirs sont source de conflits, les relations avec l’école sont tendues ou l’enfant est en situation de décrochage scolaire
  • Les écrans prennent beaucoup de place dans la vie familiale et impactent les relations
  • Les enfants se disputent très souvent
  • Les parents se séparent
  • Le parent élève seul le(s) enfant(s) et est dépassé par la situation,
  • Il y a peu de cohérence avec l’éducation posée par l’autre parent
  • Le parent se sent dépassé dans son organisation entre le travail, les devoirs, le ménage…..

L’accompagnement parental ne traite pas une pathologie et le coach sera amené à réorienter les parents vers des professionnels adaptés à la situation si besoin.  En revanche, si une pathologie est diagnostiquée, l’accompagnement parental peut permettre aux parents et aux membres de la famille, de l’accepter et d’adapter le fonctionnement et/ou l’organisation pour améliorer le quotidien.

3. Quand s’adresser à un coach parental ?

Il n’y a pas de moment idéal pour prendre rendez-vous avec un coach parental mais il existe une réalité : plus la consultation se fait de manière précoce, plus l’accompagnement sera court et efficace.

En d’autres termes, le plus tôt est le mieux.

Lorsque la situation est difficile à vivre, les parents se disent très souvent « que ça passera avec l’âge », « que c’est une mauvaise période » ou que « ça ira mieux quand l’enfant parlera correctement, quand il ira à l’école, quand il aura tel âge, quand il pourra faire telle ou telle tâche en autonomie ….. ». Mais le temps passe et il arrive que la situation ne s’améliore pas voire qu’elle empire. Les parents consultent alors un coach parental quand la crise est bien installée et même quelquefois, quand le point de rupture est atteint (souvent à l’adolescence). Ils souhaitent alors une solution rapide et magique.  

Quand l’accompagnement se met en place de manière précoce, quelques rendez-vous suffisent pour qu’un changement soit repéré. En moyenne, les accompagnements se déroulent sur 4 à 5 rendez-vous.

Voici quelques éléments qui doivent alerter le parent:

-si le problème est présent depuis quelques semaines voire quelques mois,

-que plusieurs solutions ont déjà été tentées mais qu’il n’y a pas d’amélioration,

-(ou) s’il existe un sentiment d’être dépassé et une fatigue physique et/ou psychique

-(ou) s’il existe un besoin de faire une pause, de prendre de la distance car le problème prend toute la place

-(ou) si l’entourage alerte sur la situation ou le comportement de l’enfant (école, famille, parents d’autres enfants….)

 

Vous trouverez de plus amples informations sur les prestations et les accompagnements proposés sur le site du Cocon d’Alfred ou sur le site PARENThèse. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.