En finir avec le harcèlement de votre enfant

C’est un fléau dans les écoles : moqueries, menaces, insultes, bousculades, violences …à répétition, le harcèlement scolaire touche 12% des enfants de primaire.

Après cette journée nationale du 10 novembre 2022 où les établissements scolaires ont manifesté leur position dans la lutte contre le harcèlement scolaire, je poste cet article pour permettre d’éclairer les parents et donner des solutions efficaces aux enfants : AVOIR DES OUTILS POUR QUE CA NE SE REPRODUISE PLUS

ATTENTION car la situation risque de se répéter même si l’enfant change d’établissement ou s’il passe au collège ou au lycée car la coquille de confiance est fissurée, la brèche est ouverte !

Je rencontre au cabinet des enfants qui développent des symptômes divers et variés et qui sont liés au fait de subir du harcèlement à l’école.

 REPERER les changements : signaux d’alerte que “ça ne va pas” qui peuvent vous alerter
👉Troubles du comportement : agitation, colères, susceptibilité, attitude provocante, mal être
👉Troubles du sommeil et somatisations anxieuses : sommeil perturbé, fatigue, avec par exemple des maux de ventre, tête, énurésie, ….
👉Baisse du niveau scolaire : l’anxiété diminue les capacités attentionnelles, démotivation, refus d’aller à l’école (phobie scolaire)
👉Changement dans ces relations sociales : ses camarades se plaignent régulièrement de la victime. Changement soudain du groupe d’amis. Ou au contraire, repli sur soi et isolement.
👉Marques de violences physiques : elles sont plus rares, mais très graves.

Vous le sentez stressé, angoissé d’aller à l’école, avec un sommeil perturbé, soyez vigilant… 

Cette situation très difficile auquelle l’enfant est confronté, amenuise ses ressources, affaiblit et fragilise la confiance et l’estime de lui-même. Il met en effet en péril, la poursuite de la scolarité, ( peut mener au décrochage scolaire ) ainsi qu’à de l’anxiété ou de la dépression qui peuvent se répercuter dans sa vie d’adulte.

Peut être que vous Adulte avez vécu cela et il est tout à fait possible de vous libérer de ce poids et de ses répercussions dans votre vie d’adulte : manque de confiance, peur des autres, peur d’agir…

 Alors comment l’aider ?

FAITES CONFIANCE A VOS RESSENTIS DE PARENT et partez à la recherche d’informations sur ce qu’il vit à l’école et installer un climat de confiance pour qu’il puisse se confier à vous en toute sécurité.

 Ne SURTOUT pas minimiser ses plaintes, rester à son écoute, sans jugement afin qu’il puisse se livrer sur ses difficultés. 

Est ce du harcèlement ou non, la question sera à se poser. Dans un premier temps, rester objectif sur les faits et les situations qui se produisent et sur les ressentis de votre enfant.

La première étape est d’INFORMER LE CHEF D’ETABLISSEMENT Directeur ou directrice et pour vous guider dans cette démarche, je peux vous accompagner sur les conseils de la Référente Académique de Besançon dans la préparation de votre entretien.

TROUVER DE L’AIDE avec une personne extérieure à l’école, permet d’échanger librement sur ce qu’il vit sans jugement, de le rassurer NON CE N’EST PAS SA FAUTE, d’écouter ses peurs et toutes ses émotions, sa souffrance va être une étape importante pour se reconstruire.

Il pourra S’EXPRIMER LIBREMENT et surtout AVOIR DES OUTILS POUR QUE CELA NE SE REPRODUISE PLLUS !
Je lui propose cette écoute et des séances ludiques et puissantes pour se reconstruire solidement :

Travailler sur les peurs
– Réussir à faire fi des actes qu’il subit
– Aider à mieux gérer ses émotions
– Savoir se protéger 
– Mieux gérer son stress
– Acquérir une posture de confiance
– Travailler à retrouver sa confiance et l’estime de lui-même  

J’accompagne les enfants dans ce chemin si important et bénéfique pour toute leur vie avec des séances de sophrologie et d’hypnose.

Pour toutes questions : Eugénie Le Moigne – Sophrologue Hypnose
0602000949
 
#sophrologieenfants
#accompagnementenfantconfianceensoi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.